l’isolement social pour une personne déficiente visuelle

Comment sortir de l’isolement social au travail lorsqu’on est une personne déficiente visuelle ?

Malgré une tendance favorable au recrutement de personnes en situation de handicap, la personne déficiente visuelle engendre encore, de la part des employeurs et des entreprises, une certaine appréhension. Une méconnaissance et une mauvaise perception du handicap visuel, associés à de mauvaises conditions de travail, provoquent l’isolement social des personnes aveugles et malvoyantes au sein même de leur entreprise. Quelles sont les solutions pour anticiper ces difficultés et rompre l’isolement ? Sommaire 1 L’isolement social au travail, un risque psychologique pour les personnes déficientes visuelles 1.1 Les difficultés d’intégration d’une personne déficiente visuelle 1.2 Le manque de relation avec les collègues 1.3 Le sentiment d’exclusion 2 Les solutions pour sortir de l’isolement social au travail 2.1 L’accueil et l’accompagnement de la personne déficiente visuelle au sein de l’entreprise 2.2 Un environnement de travail adapté 2.3 Une meilleure information auprès des équipes L’isolement social au travail, un risque psychologique pour les personnes déficientes visuelles Un manque d’interactions avec les collègues ou un sentiment d’exclusion font partie des facteurs qui aggravent le risque d’isolement et de solitude des salariés dans une entreprise. Souvent confrontée à des difficultés d’intégration sur son lieu de travail, une personne déficiente visuelle peut se retrouver dans une situation d’isolement social, qui est une des conséquences de la déficience visuelle au travail.  Les difficultés d’intégration d’une personne déficiente visuelle Aujourd’hui, en France, 50% des personnes atteintes d’un handicap visuel sont sans emploi. Pour de nombreuses entreprises, les spécificités du handicap visuel sont méconnues, entraînant des difficultés d’accès à l’emploi pour les personnes aveugles et malvoyantes. Trop souvent, un employeur renonce au recrutement d’une personne déficiente visuelle par crainte qu’elle ne puisse répondre aux exigences du poste.  Pour les personnes ayant la chance de travailler, certaines sont confrontées à des difficultés d’intégration sur leur lieu de travail, dues à la méconnaissance du handicap et des solutions techniques de compensation. Le salarié, freiné dans l’exercice de ses fonctions par un poste de travail inadapté ou des locaux inaccessibles, s’isole et ressent un réel manque de reconnaissance de sa hiérarchie.  Le manque de relation avec les collègues Les conséquences de l’isolement social peuvent être désastreuses sur un plan individuel mais aussi collectif. Les communications entre les salariés sont alors rompues. Le repli sur soi au travail va créer une distance avec les collègues et la hiérarchie alors que les interactions professionnelles sont indispensables pour maintenir une bonne qualité de vie au travail.  Par cet isolement, la personne déficience visuelle participera moins à l’efficacité collective de l’entreprise.  Malheureusement, le développement du télétravail renforce ce manque de relations professionnelles, les échanges en présentiel étant moins fréquents et les communications rompues. Le sentiment d’exclusion Outre les problèmes de discriminations qui existent encore en entreprise, les comportements de certains collaborateurs et de la hiérarchie peuvent déclencher un sentiment d’exclusion chez la personne déficiente visuelle. Des remarques malveillantes ou commentaires déplacés peuvent être à l’origine de ce ressenti, la personne se sentant mise à l’écart à cause de son handicap. Si le salarié handicapé visuel n’a pas accès aux mêmes informations que ses collègues lors d’un travail collectif, par exemple, il peut vite se sentir en difficulté dans les réunions. L’impression de ne pas être entendu ni écouté, que son avis ne compte pas, renforce le manque de reconnaissance et le sentiment de ne pas appartenir à l’entreprise.  La personne déficience visuelle se retrouve alors dans une solitude psychologique la contraignant à quitter le monde du travail. Les solutions pour sortir de l’isolement social au travail Heureusement, il existe des solutions pour sortir de l’isolement social qui peut entraîner des conséquences néfastes sur l’épanouissement professionnel de la personne en poste. Les employeurs devront redoubler de vigilance pour assurer le bien-être psychologique de la personne déficiente visuelle au travail et éviter ces situations d’isolement. L’accueil et l’accompagnement de la personne déficiente visuelle au sein de l’entreprise Lors de sa prise de poste, le salarié déficient visuel doit sentir qu’il fait partie intégrante de l’entreprise.  L’accueil doit être irréprochable, autant sur le court terme que sur le long terme. La présence d’un référent handicap au sein d’une entreprise est essentiel pour accompagner et suivre le parcours de la personne. Bien accueillir une personne déficiente visuelle, c’est également être à l’écoute de ses besoins dans un environnement qui lui est inconnu. L’aider à se repérer dans les lieux et sur son poste de travail, lui communiquer toutes les informations nécessaires pour la réalisation de ses tâches, favorisera son intégration professionnelle. Tout cela en faisant preuve de patience afin qu’elle se sente en confiance. Un environnement de travail adapté Pour éviter l’isolement social au travail, les salariés doivent effectuer leurs misions dans de bonnes conditions de travail, ce qui n’en sera que bénéfique pour l’épanouissement professionnel de chaque collaborateur.  Un environnement de travail adapté est la condition essentielle pour limiter les difficultés liées au handicap et apprécier les réelles compétences de la personne. Un aménagement du poste de travail et des locaux accessibles permettront à la personne de réaliser les missions confiées de manière collective.  L’employeur devra veiller à fournir des conditions de travail identiques tout au long de la carrière de la personne au sein de l’entreprise. Pour aller plus loin : Comment aménager le poste de travail d’un déficient visuel ?  Une meilleure information auprès des équipes Les remarques parfois inadaptées des collègues proviennent d’une méconnaissance du handicap visuel et peuvent générer un isolement social de la personne déficiente visuelle. Afin de pallier ce manque d’informations, les professionnels de l’entreprise devront être sensibilisés au handicap visuel. Ces actions de sensibilisation sont l’occasion de mieux comprendre le quotidien des personnes déficientes visuelles et de fédérer le collectif, en considérant le rythme de chacun. Les équipes de CFLOU organise des ateliers de sensibilisation au handicap visuel directement sur le site de votre établissement. Pour lutter contre l’isolement social au travail, il est donc essentiel que l’employeur adopte des mesures de vigilances dès la prise de poste de la personne déficiente visuelle. Ainsi, le salarié aura l’impression d’être reconnu dans son travail et

Malgré une tendance favorable au recrutement de personnes en situation de handicap, la personne déficiente visuelle engendre encore, de la part des employeurs et des entreprises, une certaine appréhension. Une méconnaissance et une mauvaise perception du handicap visuel, associés à de mauvaises conditions de travail, provoquent l’isolement social des personnes aveugles et malvoyantes au sein même de leur entreprise. Quelles sont les solutions pour anticiper ces difficultés et rompre l’isolement ?

L’isolement social au travail, un risque psychologique pour les personnes déficientes visuelles

Un manque d’interactions avec les collègues ou un sentiment d’exclusion font partie des facteurs qui aggravent le risque d’isolement et de solitude des salariés dans une entreprise. Souvent confrontée à des difficultés d’intégration sur son lieu de travail, une personne déficiente visuelle peut se retrouver dans une situation d’isolement social, qui est une des conséquences de la déficience visuelle au travail

Les difficultés d’intégration d’une personne déficiente visuelle

Aujourd’hui, en France, 50% des personnes atteintes d’un handicap visuel sont sans emploi. Pour de nombreuses entreprises, les spécificités du handicap visuel sont méconnues, entraînant des difficultés d’accès à l’emploi pour les personnes aveugles et malvoyantes. Trop souvent, un employeur renonce au recrutement d’une personne déficiente visuelle par crainte qu’elle ne puisse répondre aux exigences du poste. 

Pour les personnes ayant la chance de travailler, certaines sont confrontées à des difficultés d’intégration sur leur lieu de travail, dues à la méconnaissance du handicap et des solutions techniques de compensation. Le salarié, freiné dans l’exercice de ses fonctions par un poste de travail inadapté ou des locaux inaccessibles, s’isole et ressent un réel manque de reconnaissance de sa hiérarchie. 

l'isolement social

Le manque de relation avec les collègues

Les conséquences de l’isolement social peuvent être désastreuses sur un plan individuel mais aussi collectif. Les communications entre les salariés sont alors rompues. Le repli sur soi au travail va créer une distance avec les collègues et la hiérarchie alors que les interactions professionnelles sont indispensables pour maintenir une bonne qualité de vie au travail. 

Par cet isolement, la personne déficience visuelle participera moins à l’efficacité collective de l’entreprise

Malheureusement, le développement du télétravail renforce ce manque de relations professionnelles, les échanges en présentiel étant moins fréquents et les communications rompues.

Le sentiment d’exclusion

Outre les problèmes de discriminations qui existent encore en entreprise, les comportements de certains collaborateurs et de la hiérarchie peuvent déclencher un sentiment d’exclusion chez la personne déficiente visuelle. Des remarques malveillantes ou commentaires déplacés peuvent être à l’origine de ce ressenti, la personne se sentant mise à l’écart à cause de son handicap.

Si le salarié handicapé visuel n’a pas accès aux mêmes informations que ses collègues lors d’un travail collectif, par exemple, il peut vite se sentir en difficulté dans les réunions. L’impression de ne pas être entendu ni écouté, que son avis ne compte pas, renforce le manque de reconnaissance et le sentiment de ne pas appartenir à l’entreprise. 

La personne déficience visuelle se retrouve alors dans une solitude psychologique la contraignant à quitter le monde du travail.

l'isolement social

Les solutions pour sortir de l’isolement social au travail

Heureusement, il existe des solutions pour sortir de l’isolement social qui peut entraîner des conséquences néfastes sur l’épanouissement professionnel de la personne en poste. Les employeurs devront redoubler de vigilance pour assurer le bien-être psychologique de la personne déficiente visuelle au travail et éviter ces situations d’isolement.

L’accueil et l’accompagnement de la personne déficiente visuelle au sein de l’entreprise

Lors de sa prise de poste, le salarié déficient visuel doit sentir qu’il fait partie intégrante de l’entreprise.  L’accueil doit être irréprochable, autant sur le court terme que sur le long terme. La présence d’un référent handicap au sein d’une entreprise est essentiel pour accompagner et suivre le parcours de la personne.

Bien accueillir une personne déficiente visuelle, c’est également être à l’écoute de ses besoins dans un environnement qui lui est inconnu. L’aider à se repérer dans les lieux et sur son poste de travail, lui communiquer toutes les informations nécessaires pour la réalisation de ses tâches, favorisera son intégration professionnelle. Tout cela en faisant preuve de patience afin qu’elle se sente en confiance.

Un environnement de travail adapté

Pour éviter l’isolement social au travail, les salariés doivent effectuer leurs misions dans de bonnes conditions de travail, ce qui n’en sera que bénéfique pour l’épanouissement professionnel de chaque collaborateur. 

Un environnement de travail adapté est la condition essentielle pour limiter les difficultés liées au handicap et apprécier les réelles compétences de la personne. Un aménagement du poste de travail et des locaux accessibles permettront à la personne de réaliser les missions confiées de manière collective. 

L’employeur devra veiller à fournir des conditions de travail identiques tout au long de la carrière de la personne au sein de l’entreprise.

Pour aller plus loin : Comment aménager le poste de travail d’un déficient visuel ? 

Une meilleure information auprès des équipes

Les remarques parfois inadaptées des collègues proviennent d’une méconnaissance du handicap visuel et peuvent générer un isolement social de la personne déficiente visuelle. Afin de pallier ce manque d’informations, les professionnels de l’entreprise devront être sensibilisés au handicap visuel.

Ces actions de sensibilisation sont l’occasion de mieux comprendre le quotidien des personnes déficientes visuelles et de fédérer le collectif, en considérant le rythme de chacun.

Les équipes de CFLOU organise des ateliers de sensibilisation au handicap visuel directement sur le site de votre établissement.

Pour lutter contre l’isolement social au travail, il est donc essentiel que l’employeur adopte des mesures de vigilances dès la prise de poste de la personne déficiente visuelle. Ainsi, le salarié aura l’impression d’être reconnu dans son travail et pourra ainsi participer sereinement à la vie de l’entreprise.

Retour en haut