2 collègues qui accueillent une femme déficiente visuelle.

Comment accueillir une personne déficiente visuelle en entreprise ? 7 pistes.

Créer un environnement de travail accueillant et adapté est la clé de la réussite de l’intégration d’une personne déficiente visuelle en entreprise. Pour bien accueillir une personne déficiente visuelle, il est essentiel que les employeurs et leurs salariés soient bien informés des dispositifs existants pour que l’intégration se passe au mieux.

Créer un environnement de travail accueillant et adapté est la clé de la réussite de l’intégration d’une personne déficiente visuelle en entreprise. Pour bien accueillir une personne déficiente visuelle, il est essentiel que les employeurs et leurs salariés soient bien informés des dispositifs existants pour que l’intégration se passe au mieux.

Le recrutement d’une personne en situation de handicap visuel

Certaines spécificités sont à prendre en compte pour l’embauche d’une personne en situation de handicap visuel. Quelles sont toutes les démarches et les dispositifs liés au recrutement d’une personne handicapée ?  

La reconnaissance de travailleur handicapé (RQTH)

Une personne en situation de handicap et en capacité de travailler peut faire reconnaître officiellement son aptitude à l’emploi. Pour cela, elle doit déposer une demande d’orientation professionnelle à la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH) de son département. Après l’évaluation de sa demande, la Commission des droits et de l’autonomie pour les personnes handicapés (CDAPH) accordera ou non une Reconnaissance de travailleur handicapé (RQTH), d’une durée comprise entre un et cinq ans. 

D’après le Code du travail, est considérée comme travailleur handicapé « toute personne dont les possibilités d’obtenir ou de conserver un emploi sont effectivement réduites par suite de l’altération d’une ou plusieurs fonctions physique, sensorielle, mentale ou psychique ». 

Cette reconnaissance permet d’accéder en priorité à de nombreuses mesures et dispositifs liés à l’emploi et à la formation.

Femme déficiente visuelle à son bureau, au téléphone, devant son ordinateur tenant une feuille en main.

Les structures d’aide à l’emploi

Les personnes en situation de handicap et les employeurs peuvent s’adresser à diverses structures pour faciliter l’accès et le maintien dans l’emploi. Les connaître permettra à l’entreprise d’accueillir une personne déficiente visuelle au mieux dès sa prise de poste.

  • Destiné aux demandeurs d’emplois et aux employeurs, le réseau des CAP Emploi apporte son expertise auprès de publics nécessitant un accompagnement spécialisé dans leur parcours professionnel. En partenariat avec les autres acteurs de l’insertion, il permet de bénéficier d’avantages et de services simplifiant les démarches et le recrutement. 
  • L’AGEFIPH ou le FIPHFP accordent des aides financières et des services pour les employeurs qui embauchent un salarié handicapé. Diverses aides concernent l’emploi et la formation des personnes en situation de handicap : prise en charge des surcoûts liés à l’adaptation du poste de travail, étude de solutions pour le maintien dans l’emploi ou encore aides financières pour le recrutement d’une personne handicapée en contrat d’apprentissage ou de professionnalisation.
  • Dans le cadre des visites d’information et de prévention, la Médecine du Travail propose un suivi adapté de l’état de santé des personnes handicapées. Elle peut également préconiser les adaptations de poste nécessaires.

L’aménagement du poste au sein de l’entreprise

Les conditions de travail dans l’entreprise influent sur l’intégration du travailleur handicapé visuel et sur son sentiment d’appartenance à l’entreprise. C’est pourquoi il est nécessaire de veiller à bien accueillir une personne déficiente visuelle en créant un environnement adapté. 

Le bien-être du salarié handicapé

Une fois le recrutement effectué, il est fortement recommandé que le travailleur handicapé soit accompagné par un professionnel des ressources humaines, souvent un référent handicap, chargé de suivre son intégration au sein de l’entreprise. Ce suivi individualisé concerne aussi bien ses relations avec les collègues et la hiérarchie, les aménagements à prévoir pour le poste, mais aussi son évolution professionnelle.

Aménager le poste d'un déficient visuel
Exemple d’une personne déficiente visuelle avec un poste de travail aménagé

L’aménagement du poste de travail

Afin d’accueillir une personne déficiente visuelle au mieux et pour ne pas la freiner dans l’exercice de ses missions, aménager son environnement professionnel s’avère indispensable.

De nombreuses solutions techniques existent pour rendre accessible un poste de travail. Outils informatiques (logiciels d’agrandissement pour écrans, lecteurs d’écran, logiciels de reconnaissance vocale, claviers adaptés, matériel en braille) et aides techniques spécifiques liées à l’éclairage, la communication, la lecture et l’écriture, font souvent partie de l’environnement de travail de la personne aveugle ou malvoyante.

Pour aller plus loin : Comment aménager le poste de travail d’un déficient visuel ?

L’étude des besoins

Avant la mise en place des adaptations, il est indispensable de procéder à une évaluation des besoins de la personne en poste. Celle-ci permettra d’identifier et tester le matériel qui lui conviendra le mieux, en fonction de ses tâches dans l’entreprise. Un ergonome, spécialisé dans l’amélioration des postes de travail, est le professionnel le plus expérimenté pour réaliser cette évaluation. Son étude lui permet de proposer un aménagement adapté à l’environnement personnel et professionnel du salarié handicapé, en prenant en compte l’évolution de la pathologie.

Si l’entreprise ne possède pas d’ergonome en interne, les équipes de Cflou, peuvent réaliser cette étude. Une évaluation complète par un ergonome et un prêt de matériel confirmera le choix des solutions envisagées. Si les essais sont validés, CFLOU procèdera à l’installation gratuite du matériel sur le site de l’entreprise. 

Il faut savoir que si l’entreprise embauche un salarié avec un contrat d’une durée déterminée (CDD, période d’essai, alternance…), un service de location de matériel est à la disposition de l’entreprise. Ainsi, la personne en situation de handicap visuel aura toutes les chances de réussir son intégration en s’équipant rapidement et ce, pendant toute la durée de son contrat.

Accueillir une personne déficiente visuelle en entreprise.

Accueillir une personne déficiente visuelle sur le long terme

Une vigilance de l’entreprise s’impose sur les évènements qui pourraient modifier l’environnement de travail du salarié handicapé.

L’évolution du poste de travail

Dans un souci d’efficacité et pour favoriser son intégration au sein de l’entreprise, l’étude du poste de travail d’un employé déficient visuel devra être revue.

En effet, il est très fréquent qu’au cours d’une carrière professionnelle, différents éléments liés au handicap ou au parcours professionnel de la personne fassent l’objet d’une nouvelle étude de besoins. Il peut s’agir d’une mobilité professionnelle au sein de l’entreprise avec de nouvelles missions, d’une évolution de la pathologie visuelle ou tout simplement d’une mise à jour de matériel.

Sensibiliser les nouveaux collègues au handicap visuel

Tous les collaborateurs de l’entreprise doivent être sensibilisés au handicap visuel afin de mieux comprendre le quotidien de leur(s) collègue(s) handicapé(s). Des actions de sensibilisation régulières seront à mener pour que les derniers salariés arrivés dans l’entreprise soient bien informés. Ainsi, la solidarité au sein des équipes pour accueillir une personne déficiente visuelle sera renforcée, et cela évitera une circulation de mauvaises informations sur le handicap, la personne concernée et ses missions.

Les équipes de CFLOU organisent des ateliers de sensibilisation au handicap visuel directement sur le site de votre établissement.

Une entreprise qui recrute une personne handicapée visuelle a donc aujourd’hui tous les moyens de lui réserver un bon accueil, par le biais d’un environnement de travail adapté à ses besoins et un accompagnement personnalisé. Il s’agit d’une démarche essentielle pour un épanouissement professionnel du travailleur handicapé sur le long terme.

Retour en haut