Ouvrir les yeux sur la malvoyance

Les handicaps visuels qui pourtant touchent 1,7 millions de personnes en France sont des handicaps assez mal compris par la population. En effet, les personnes ayant une vision normale ont du mal à se rendre compte de l’ampleur des difficultés rencontrées par les malvoyants.

C’est pourquoi L’institut des Hauts Thébaudières à diriger son travail sur ce problème. Après 6 ans de travaux, les scientifiques ont mis au point une salle de réalité virtuelle, fonctionnant grâce à la 3D. Cette salle a pour but de se mettre dans la peau d’un malvoyant pour mieux comprendre son quotidien.

Pour ce faire cette salle est un appartement fictif comprenant toutes les pièces et tous les obstacles présent dans un vrai appartement afin de se rapprocher au mieux du réel.

Pour évoluer dans cet appartement l’usager est muni d’une paire de lunette, dite trackée, c’est-à-dire enregistrant le moindre de ces mouvements. Ces lunettes simulent trois types d’handicaps visuels ; la vision flou, le scotome (tache dans le champ visuel) ou la vision tubulaire (perte du champ visuel périphérique).
Grâce à ce système crée en étroite collaboration entre ingénieurs et orthoptistes, on peut remarquer le moindre changement de comportement de l’usager. En effet, généralement désorienté, surpris ou gèné il a tendance à ralentir, à hésiter.

Cette expérience qui a pour but d’ouvrir les yeux sur les problèmes quotidiens des malvoyants est ouverte en premier aux familles des personnes malvoyantes et aux professionels mais aussi au grand public pour sensibiliser le plus grand nombre de personnes à ses problèmes.

Grâce à l’émission Allodocteurs sur France 5,  on découvre en vidéo le résultat du travail réalisé par l’institut.

Consulter la vidéo sur le site AlloDocteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.