Un implant rétinien pour la DMLA

Les implants sur, ou sous la rétine sont déjà connus des personnes aveugles, à cause de leur rétine pigmentaire, et elles peuvent en bénéficier depuis maintenant quelques années. Ces implants leur offre une perception des lumières, des contrastes et des formes.

Depuis 2014, la société Second Sight Medical Products (qui est également à l’origine des rétines pigmentaires) lance une étude et des tests visant à évaluer si des patients non-voyants à cause d’une DMLA sèche (90% des cas de DMLA) peuvent également bénéficier d’une rétine artificielle.

Les essais de la prothèse rétinienne Argus II sur des patients atteints de DMLA ont seulement débutés en novembre 2014, mais plus de 20 à 25 millions de personnes dans le monde pourraient en bénéficier (dont plus d’un million en France).

Depuis 2001, environ 90 personnes ont déjà pu en bénéficier et donc retrouver des repères visuels. Plusieurs de ces patients vivent avec l’implant depuis plus de 7 ans, ce qui démontre la fiabilité du produit.

Nous ne manquerons pas de mettre à jour ce document dès l’avancée des recherches et des tests en cours, mais c’est assurément une avancée majeure pour les patients non-voyants.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.