oeil ouvert

Comment reconnaître un malvoyant ? Les 10 signes

Vous n’auriez sans doute aucun mal à repérer une personne aveugle dans la rue. Certains signes, comme une canne blanche ou un chien guide, peuvent en effet difficilement nous tromper. Il est en revanche plus délicat de reconnaître un malvoyant, d’abord car nous savons moins bien ce que cela qualifie, ensuite parce que les indices se font plus discrets.

Il serait pourtant judicieux, pour chacun d’entre nous, d’apprendre à discerner la malvoyance. Non seulement cela nous permettrait d’en détecter les symptômes pour un proche ou pour nous-mêmes afin d’envisager des solutions adéquates, mais cela nous rendrait bienveillants envers les personnes concernées, plus attentifs à leurs besoins.

Nous vous proposons donc, dans cet article, d’apprendre à reconnaître un malvoyant.

 

Qu’est-ce que la malvoyance?

Mais tout d’abord, qu’est-ce qu’être malvoyant? La malvoyance, ou basse vision, désigne une acuité visuelle comprise entre 1/20 et 4/10 pour le meilleur œil, après correction. Elle est ainsi à distinguer de la cécité, qui correspond à une acuité visuelle inférieure à 1/20 pour le meilleur œil après correction, ou à un champ visuel réduit à 10° pour chaque œil.

Selon la Fédération des Aveugles de France, notre pays dénombre 932000 malvoyants moyens et 207000 aveugles. En tout, près de 1,7 million de personnes sont atteintes d’un trouble de la vision. Il est par conséquent fort probable que vous connaissiez ou croisiez régulièrement une personne malvoyante.

 

10 signes qui indiquent qu’une personne est peut-être malvoyante

 

1. Ses globes oculaires opèrent des mouvements brusques 

C’est ce que l’on appelle le nystagmus : un œil ou les deux yeux oscillent de manière saccadée et incontrôlable, sur un axe horizontal, vertical ou encore en diagonale.

2. Elle a besoin de rapprocher les objets pour les voir

Une personne qui rapproche ses yeux de l’écran de son ordinateur, de son téléphone ou d’un document souffre probablement d’un trouble de la vision. Il en va de même si celle-ci plisse les yeux ou incline la tête pour se concentrer sur un objet.

3. Elle utilise des solutions d’agrandissement 

Si vous remarquez qu’une personne se sert d’une solution d’agrandissement, comme une loupe électronique, un téléagrandisseur ou encore un logiciel agrandissement, il n’y a pas de doute quant à ses difficultés à bien voir!

4. Elle est incapable de reconnaître ses collègues ou ses amis en les croisant 

Pas de problème lorsqu’il s’agit d’une réunion à quatre ou d’un dîner en tête-à-tête, mais cela devient une tout autre affaire dès que la personne s’éloigne…

5. Elle semble gênée par la lumière 

Tête baissée, bureau dans l’obscurité avec stores ou plafonniers éteints, port de lunettes teintées…

6. Elle utilise une canne

Certaines personnes malvoyantes peuvent également se servir d’une canne pour faciliter leurs déplacements.

malvoyant avec une canne

7. Elle porte des lunettes noires

Là encore, certains malvoyants décident de faire usage de lunettes noires. Cela peut être pour des raisons esthétiques, notamment car elles veulent dissimuler leur problème de vision, ou dans le but de protéger des yeux trop sensibles à la lumière.

8. Elle modifie ses habitudes

La malvoyance est un handicap. Une personne qui n’en a pas conscience et ne traite donc pas sa déficience visuelle ne pourra, en toute logique, plus accomplir les mêmes choses que lorsqu’elle voyait encore bien. Si vous observez des changements dans les habitudes de vos proches, soyez vigilant. Par exemple, un passionné de lecture qui s’arrête presque du jour au lendemain de dévorer des romans et ne lit même plus le journal est peut-être dorénavant malvoyant.

Un malvoyant peut également paraître plus anxieux à l’idée de sortir et sembler moins sûr de lui lorsqu’il se retrouve seul.

9. Elle passe son temps à chercher quelque chose

Une difficulté constante à localiser des objets personnels, même dans un environnement familier, peut dans certains cas permettre de reconnaître un malvoyant. Cette perte d’objets est fréquente dans le cas où la vision centrale ou périphérique est altérée.

10. Elle devient maladroite

La personne trébuche plus souvent ou se heurte plus fréquemment qu’avant à des objets.

Comment mieux communiquer et interagir avec les personnes malvoyantes ?

se tenir la main

Avant tout, gardons à l’esprit que les personnes malvoyantes veulent être traitées comme tout le monde. Il existe néanmoins quelques conseils et astuces simples pour faire en sorte que chacun se sente à l’aise !

  • Si vous vous trouvez dans une pièce avec de nombreuses personnes et que vous vous adressez à une personne déficiente visuelle, prévenez-la en disant son nom ou en lui tapant sur l’épaule. De cette façon, celle-ci saura immédiatement que vous lui parlez.
  • Nul besoin d’élever la voix ni de parler lentement ! Partez du principe que la majorité des personnes malvoyantes entendent parfaitement bien, comme vous et nous. Si vous rencontrez une personne malentendante, elle vous le fera sans doute savoir.
  • N’ayez pas peur d’utiliser des mots comme « voir » ou « regarder ». Dans le même ordre d’idées, il n’est pas déplacé d’utiliser des mots tels que « aveugle » ou « malvoyant », puisque ce sont les mots appropriés.
  • Soyez précis quand vous donnez des indications. Pour ceux qui souffrent d’une grave déficience visuelle, montrer du doigt ou dire des choses comme « là-bas » ou « ici » ne sera pas d’une grande aide. Essayez d’être aussi descriptif que possible lorsque vous transmettez des instructions. Vous pouvez dire quelque chose comme « tournez à gauche et marchez sur deux pâtés de maisons. Au bout du deuxième pâté de maisons, traversez la rue et tournez à droite. La pharmacie est le deuxième bâtiment sur votre droite ».
  • Si vous pensez que quelqu’un a besoin d’aide, demandez-lui au préalable si cela est le cas. Ne vous sentez pas offensé si cette personne refuse. Toutefois, si elle accepte votre aide, demandez-lui de quelle manière vous pouvez l’aider au mieux.

Concernant ce dernier point, nous vous conseillons la lecture de notre article sur les différentes façons d’aider un malvoyant dans son quotidien, en faisant par exemple les courses pour ou avec lui, ou encore en l’aidant à aménager son espace de vie ou son bureau professionnel. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.