Symptomes malvoyance

Les symptômes de malvoyance

Les maladies qui touchent la vision peuvent être de différents types : atteinte de la vision centrale, atteinte de la vision périphérique, ou les deux. Ce sont des maladies oculaires importantes comme la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA), la cataracte, les rétines pigmentaires,  ou parfois même une atteinte cérébrale qui entraîne un déficit visuel localisé.

Mais alors quels sont les premiers symptômes de malvoyance ? Comment identifier les symptômes de malvoyance chez vos proches ?

Cela peut paraitre étonnant, mais les proches d’une personne atteinte de malvoyance détectent beaucoup plus facilement les troubles de la vue que l’intéressé lui-même.

D’abord parce que de nombreuses personnes mal-voyantes sont très âgées. Il est souvent difficile pour les personnes âgées de faire un lien entre les symptômes physiques (douleurs, picotements, sensations de brûlure, changements visuels, etc.) et une maladie des yeux.

Ensuite, car certaines maladies des yeux comme la DMLA ne touchent au début qu’un œil. Les maladies entrainant une malvoyance peuvent donc facilement passer inaperçues au début.

Nous allons donc nous focaliser sur les symptômes identifiables par les proches d’une personne atteinte de malvoyance. La liste des symptômes de malvoyance est la suivante :

Baisse des activités

Un des premiers symptômes de la malvoyance est une baisse des activités. Cela peut être l’arrêt d’une promenade régulière, ou d’un loisir comme le bricolage, le jardinage, la cuisine ou la lecture. Ne plus regarder la télévision ou ne plus lire le journal alors que c’étaient des habitudes encrées, sont des signes à ne surtout pas prendre à la légère. Une personne ne renouvelant pas ses abonnements de magazines ou de journaux peut être un signe que la lecture est difficile voir impossible. L’arrêt de la conduite ou du vélo peut aussi être un signe d’une maladie des yeux.

Se rapproche pour mieux voir

Le second symptôme de malvoyance est la nécessité de se rapprocher pour mieux voir. Cela peut être, de se rapprocher de la télévision, de se rapprocher des gens pour mieux les voir, ou du journal pour mieux le lire.

Recherche de solutions d’agrandissement

Si votre proche recherche systématiquement une loupe, des lunettes-loupes,  ou toute autre solution d’agrandissement, c’est que celui-ci est peut-être malvoyant. Surtout si aucune de ces solutions techniques d’agrandissement ne lui convient.

Vêtements tâchés ou délabrés

Ce symptôme ne peut être utilisé que si votre proche prenait auparavant toujours soin d’être bien habillé et d’avoir des habits propres. Si vous constatez que votre proche porte désormais des vêtements tâchés, troués ou délabrés, cela peut être un symptôme de malvoyance. En effet, une personne mal voyante ne voit pas forcément ce genre de choses sur les vêtements.

Réaction par rapport à la lumière

Un symptôme de malvoyance facile à identifier est une sensibilité importante à la lumière. Un mal-voyant peut avoir tendance à se protéger de la lumière en baissant systématiquement les stores ou en tirant les rideaux. Ne pas allumer les lumières dans la maison peut aussi être un symptôme. A l’extérieur, un malvoyant peut être ébloui par la lumière, et peut donc porter systématiquement des lunettes de soleil, même par temps plus nuageux.

Perte fréquente des objets

La perte des objets comme par exemple les clés, le portefeuille, la télécommande ou les lunettes, est un symptôme fréquent chez les malvoyants. Cette perte d’objets est fréquente lorsque la vision centrale ou périphérique est altérée. Certains objets peuvent devenir difficiles à voir en raison d’un contraste faible avec le support (par exemple une télécommande noire sur un canapé brun).

Semble absent ou ne reconnait pas les gens

Votre proche semble parfois absent ? Il passe à côté de vous ou de ses amis sans reconnaître personne ? C’est peut-être tout simplement qu’il ne vous voit pas. En effet, une malvoyance peut entraîner ce type de symptômes.

Conclusion

Vous l’avez compris, c’est en étant vigilant aux changements de comportements que vous pourrez plus facilement identifier une malvoyance chez vous et vos proches. Dès le moindre symptôme, il faut consulter un ophtalmologue. Il est toutefois regrettable que certains de ces symptômes soient immédiatement assimilés à tort, à une autre pathologie comme une dépression ou une maladie d’Alzheimer.

2 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *