Médicament Avastin pour la DMLA

Le médicament Avastin enfin autorisé en France pour le traitement de la DMLA

Qu’est-ce que le médicament Avastin ?

L’Avastin est un anticorps monoclonal humain utilisé dans le traitement de différents cancers (colon, foie, cerveau, poumons…). Mais depuis quelques années, il est apparu que ce même médicament pouvait également être efficace pour une autre maladie : la DMLA (Dégénérescence Maculaire Liée à l’Âge).

Jusqu’à maintenant, la maladie était traitée avec le Lucentis, qui est très onéreux (entre 800 eu 900€ l’injection mensuelle).

L’Avastin, qui a la même efficacité que le Lucentis, s’avère beaucoup moins cher (entre 30 et 50€ par injection mensuelle) et est donc aujourd’hui accessible au plus grand nombre.

Cependant, jusqu’à ce début 2015, les spécialistes n’étaient pas autorisés à utiliser l’Avastin.

Pourquoi était-il interdit ?

Le coût élevé du Lucentis avait conduit des praticiens hospitaliers à prescrire l’Avastin, qui est un anticancéreux, mais présentant des propriétés similaires et étant bien moins coûteux. Seulement, la Direction Générale de la Santé (DGS) avait interdit cette pratique en juillet 2012 « pour, disait-elle à l’époque, préserver les impératifs de sécurité sanitaire », suscitant l’émoi de nombreux spécialistes.

La loi permettant depuis peu d’utiliser un médicament en dehors de son indication première dans le cadre d’une procédure dite de « recommandation temporaire d’utilisation » (RTU), permet à l’ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé) d’utiliser ce droit pour l’Avastin.

Ce médicament est donc utilisable en France depuis début 2015 !

Dans quels cas peut-il être délivré ?

L’Avastin peut être prescrit pour soigner la DMLA, autrement dit un vieillissement trop rapide de la macula (centre de la rétine).

Environ 300 000 personnes en France sont touchées par la DMLA. Cette maladie peut se traduire de différentes façons :

  • Perte de la vision centrale
  • Vision floue
  • Diminution de la sensibilité aux contrastes
  • Déformation des lignes droites

L’injection se fait avec une aiguille très fine dans le « blanc de l’œil » et ne dure que quelques secondes. Bien entendu, cette intervention est réalisée sous anesthésie locale. Pour en bénéficier, une prise de rendez-vous avec les professionnels compétents est nécessaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *