L’œil et la vision

L’anatomie de l’œil

La vue est probablement le sens auquel nous accordons le plus d’importance. C’est le sens qui nous permet d’apprécier l’apparence du monde qui nous entoure. Elle nous permet de voir les formes, les couleurs, les positions…

L’œil étant l’organe récepteur de la vision, il est un organe des plus importants, mais également complexe et fragile.

L’œil est relié au cerveau et joue le rôle d’appareil photographique. En effet, il reçoit et transforme les vibrations de la lumière en influx nerveux, transmis au cerveau.

L’appareil visuel est composé de plusieurs organes :

  • l’œil
  • les muscles oculomoteurs (qui permettent la mobilité de l’œil)
  • Les paupières et le système lacrymal (qui ont une fonction de protection de l’œil)

Ci-dessous le schéma de l’anatomie de l’oeil :

Anatomie de l'oeil

 

  • CHOROÏDE : Une des couches de la paroi du globe oculaire, entre la rétine et la sclérotique (partie blanche de l’œil).
  • SCLÉROTIQUE : Enveloppe externe de l’œil, qui lui donne sa couleur blanche. C’est une enveloppe très résistante et donc très protectrice.
  • MUSCLES OCULOMOTEURS : Ils sont au nombre de six et permettent la mobilité de l’œil.
  • RÉTINE : Membrane tapissant le fond de l’œil. Elle joue un rôle essentiel puisque c’est elle qui est destinée à recevoir les impressions lumineuses qui délivrent la vision.
  • MACULA : C’est en fait le centre de la rétine (au fond de l’œil). La macula est uniquement composée de photorécepteurs visuels appelés « cônes ». Ces cônes sont directement exposés à la lumière et permettent la précision de vision, la vision des couleurs, la vision de jour, et contribuent à la qualité de vision au centre du champ visuel.
  • NERF OPTIQUE : C’est ce nerf qui permet la liaison entre les informations visuelles de la rétine et le cerveau.
  • CORPS VITRÉ :Liquide occupant 90% du volume de l’œil. Il est situé à l’intérieur du globe oculaire. Il a plusieurs fonctions :
    • Il soutient la rigidité de l’œil, tout en lui permettant une élasticité, grâce à sa texture en gel
    • Il représente un support vis-à-vis de la rétine
    • Il protège la rétine en absorbant une partie des UV
    • Il joue également les rôles de nourricier et d’évacuation
  • CRISTALLIN :Partie transparente de l’œil, en arrière de la pupille, en forme de lentille à deux convexes. Il joue un rôle très important :
      • Il fait la mise au point, ce qui permet de voir net (que l’on appelle l’accommodation)
      • Il représente 1/3 de la puissance totale de l’œil
      • Il protège la rétine en absorbant une partie des UV
  • CORPS CILIAIRE : Partie avant de la choroïde, qui permet d’attacher le cristallin par l’intermédiaire de ligaments appelées « Zonules de Zinn ».  Il contient le muscle ciliaire, qui permet l’accommodation.
  • CONJONCTIVE : Muqueuse transparente qui tapisse la partie externe de l’œil (donc celle que l’on voit)
  • PUPILLE : C’est le rond noir au milieu de l’iris. Le diamètre de ce trou varie (entre 2 et 8mm) en fonction de la quantité de lumière qui pénètre dans l’œil. La pupille permet de faire passer les rayons lumineux vers la rétine.
  • CORNÉE : Partie transparente du globe oculaire situé en avant de l’œil. Elle forme une lentille protectrice. Elle est dotée d’une grande sensibilité, d’où la douleur au contact. La cornée est nourrie en permanence par les larmes, le bord de la sclère (ou sclérotique) et de l’humeur aqueuse.
  • CILS : Les cils sont les poils se trouvant au bord des paupières. Ils jouent également un rôle de protection, notamment envers la transpiration.
  • HUMEUR AQUEUSE : Liquide transparent, continuellement filtré et renouvelé. Elle permet entre autres de maintenir la pression et la forme du globe oculaire.
  • IRIS : C’est la partie colorée de l’œil. C’est un muscle qui fait varier l’ouverture la pupille. La couleur de l’iris est déterminée par la concentration de mélanine (bleu si la mélanine est peu concentrée, et de plus en plus foncée).
  • ZONULE DE ZINN : Ce sont les ligaments du corps ciliaire, qui maintiennent le cristallin. Ce sont ces ligaments qui génèrent la courbe du cristallin, qui permet l’accommodation.

La vision

Mécanisme de la vision

Pour simplifier les choses, on peut comparer la vision à un appareil photo. Ainsi, les différentes parties de l’œil sont à l’origine d’un ensemble de mécanismes de perception de la lumière. Ce sont, en effet, les rayons lumineux émis ou réfléchis dans notre environnement qui déterminent les formes, les couleurs, le relief des objets que nous percevons.

La pupille joue le rôle de diaphragme et le cristallin fait la mise au point (exactement comme un objectif d’appareil photo) et les images se projettent sur la rétine au fond de l’œil, comme une pellicule photo.

En fait, pour voir tel que l’on voit, l’œil transmet au cerveau les informations lumineuses qu’il reçoit. Une fois la lumière transmise à la rétine, celle-ci la transforme en impulsion électrique que le cerveau traduit en image.

Finalement, c’est grâce à notre cerveau que nous avons la capacité de voir. L’œil n’est que l’organe permettant d’y accéder.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *