Oeil atteind de DMLA Dégénérescence Maculaire Liée à l'Age

DMLA : 16 années en plus pour la vision

Ralentir ou inverser les effets de la DMLA (Dégénérescence Maculaire Liée à l’Age) serait bientôt possible.

Effectivement une simple injection de cellules souches directement dans l’œil pourrait permettre d’avoir plusieurs années de répits. Il faut savoir que ces résultats fort prometteurs redonneraient bien de l’espoir. Actuellement cette maladie cause la perte de la vision chez la majeure partie des personnes de plus de 65 ans.

1% des personnes de plus de 50 ans est touché par la DMLA. Pour l’heure, les traitements existants ne permettent pas de réparer les dommages déjà constatés sur l’œil. De plus les facteurs environnementaux, le vieillissement ainsi qu’une prédisposition génétique peuvent aussi être des causes de la dégénérescence maculaire.

L’auteur principal de cette étude et par la même occasion chercheur au Cedars-Sinai est le Dr Shaomei Wang. Le traitement a été testé sur des animaux possédant eux aussi une dégénérescence maculaire. Une fois l’injection faite, les cellules souches ont commencé à se diriger vers la rétine afin de réformer une couche protectrice. Résultat, la progression de la dégénérescence des cellules rétiniennes responsables de la vision a été stoppée.
Cette opération a eu pour conséquence 130 jours de stabilité de la vision, équivalent pour l’Homme à 16 années de vision.

Des cellules adultes de peau humaine ont été transformées en cellules souches pluripotentes induites capables de se transformer en n’importe quelle cellule du corps humain. Ensuite ces cellules ont été spécialisées en cellules souches progénitrices neurales. Pour la suite et toujours chez l’animal le but va être de tester la sécurité mais aussi l’efficacité de cette injection. Cela permettra de réunir des données pour élaborer un nouveau traitement expérimental. Suite à quoi viendront peut être les essais cliniques chez les patients atteints de DMLA, de sorte à tester cette nouvelle solution.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *