Des cartes en braille pour déficients visuels grâce à l’impression 3D

Récemment certains ingénieurs et designers explorent le potentiel des impressions 3D pour des cartes visant à aider au quotidien les déficients visuels.

C’est au centre de formation Kohn Joseph, au Nouveau-Brunswick dans le New Jersey dans lequel on y enseigne des compétences professionnelles aux malvoyants, que le projet a émergé. Les élèves se repèrent dans les locaux grâce à des cartes en bois munis d’étiquettes en braille pour trouver les différentes salles. Les étudiants doivent donc mémoriser l’ensemble de la carte faute de pouvoir porter la transporter avec.

C’est dans ce contexte que l’ingénieur Howon Lee et son élève Jason Kim souhaitaient donner une nouvelle vie aux cartes 3D de l’établissement. Cette technologie avait déjà fait ses preuves dans de nombreux autres domaines comme dans l’architecture.
Grâce à la technologie de modélisation 3D de l’établissement les nouvelles cartes sont maintenant en plastique durable et non en bois. Chaque élève peut avoir sa propre tablette qu’il peut attacher autour du cou. Les cartes disposent de bien plus d’espaces permettant ainsi de mettre des légendes et plus d’informations sur la carte 3D. Les étudiants peuvent par exemple savoir exactement ou se trouve les toilettes pour les hommes (Cercle) et pour les femmes (Triangle) ou encore où se trouve les ascenseurs (Carrés) et les escaliers (plusieurs lignes).

Jason Kim et Howon Lee
Jason Kim et Howon Lee (Cameron Bowman/Rutgers University)

Ses avantages ? La portabilité, la vitesse d’impression et sa durabilité. De plus la polyvalence de cette technologie est un autre avantage qu’il ne faut pas négliger. A long terme Lee souhaite développer des cartes à l’échelle d’une ville entière pour aider les malvoyants à se repérer.
En effet quand on sait que les villes changent constamment à cause des nouvelles constructions, vous pouvez rapidement changer vos conceptions sur l’ordinateur. Le designer finlandais Samuli Kärkkäinen a déjà commencé à travailler sur ce sujet.

Néanmoins, de nos jours, il est difficile de générer de telles cartes. D’une part les villes sont immenses et comprennent énormément de détails. Il faut donc trouver un compromis et l’ingénieur Lee a déjà réfléchit à la question. Il prévoit de mettre en place un plan de Brunswick mettant en évidence les grands bâtiments, les arrêts de bus et de métro, avec des textures et des formes représentant différentes caractéristiques.

Cette technologie à fort potentiel en est encore qu’à ses prémisses. Ce qui est sûr c’est que les malvoyants seront de plus en plus autonomes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *