Comment cuisiner lorsque l’on est malvoyant ou aveugle ?

Deux personnes préparant un repas en cuisine.Comme pour chaque tâche du quotidien, cuisiner lorsque l’on est aveugle peut très vite s’avérer compliqué. La peur de réaliser certains gestes, de se tâcher ou même de salir autour de soi se dressant comme un frein à cette activité. Du découpage de légumes à la cuisson des pâtes, la vue guide nos mouvements. Cuisiner prendra donc plus de temps pour une personne non-voyante. La tentation de choisir les repas livrés à domicile est tentante. Pourtant cuisiner ses propres repas procure du plaisir jusqu’à devenir une passion dans certains cas. C’est également plus sain que de prendre des plats préparés. Quelques astuces et conseils simples peuvent améliorer le quotidien des personnes malvoyants ou aveugles.

Comment continuer à préparer de bons petits plats en toute sécurité ?

Pour les personnes atteintes d’un handicap visuel, se lancer dans la réalisation d’une recette peut être intimidant. Sélectionner des ingrédients à l’avance, mesurer des quantités ou préparer des légumes est essentiel. Pour organiser votre plan de travail vous pouvez d’abord sortir les ustensiles dont vous aurez besoin pour votre recette. Voici nos conseils pour cuisiner lorsque l’on est déficient visuel.

  • Conseils N° 1 : Comment aménager une cuisine adaptée aux personnes aveugles?

Parmi toutes les pièces de la maison, la cuisine est sans conteste un espace qui nécessite des aménagements spécifiques pour les aveugles. La disposition globale de la pièce doit faciliter les déplacements. Il faut donc éviter d’avoir des éléments isolés au milieu de la pièce. Les plans de travail quant à eux doivent être installés sur les côtés, contre les murs. Leurs hauteurs est importante car bien adaptés ils peuvent servir d’aide dans les déplacements.

Exemple de sol et mobilier de cuisine contrasté (blanc et marron)

Pour le sol, préférez une matière antidérapante. De plus comme le contraste est très important pour les personnes malvoyantes, choisissez une couleur de revêtement qui se distingue du reste du mobilier. Les couleurs neutres sont à privilégier tout en évitant le blanc. En effet si des ingrédients comme de la farine, du sucre ou du lait se retrouvaient par terre, il serait difficile de les voir. Les pieds des autres éléments peuvent également être peints d’une couleur particulière pour être mis en valeur et éviter les chutes.

Enfin en ce qui concerne l’éclairage, il doit être constant comme dans le reste de la maison. Cependant vous pouvez installer en plus des lampes d’appoint portatives au niveau des points importants de la pièce pour améliorer le contraste. Les plaques de cuisson, le plan de travail principal ou le point d’eau sont des endroits où vous passerez le plus de temps.

  • Conseils N° 2 : Utiliser des repères tactiles et des étiquettes.

Une fois dans la cuisine, les boîtes de conserves et autres pots ont souvent le même aspect et la même taille. Pour les identifier, il suffit parfois d’ajouter des repères sur les emballages. Placez par exemple des bandes de butées sur certains flacons ou des repères tactiles sur les récipients pour les différencier. Vous pouvez également opter pour des étiquettes en relief qui combinent les lettres de l’alphabet et l’équivalent en braille. Un lecteur d’étiquettes personnalisées, vous permettra également d’obtenir des informations sur vos objets du quotidien.

Pour les non-voyants, ces lecteurs d’étiquettes vous permettent d’enregistrer des messages vocaux personnalisés. Il suffit ensuite de placer l’étiquette sur les boites de conserves, bouteilles et de lire avec le lecteur le message enregistré. Très pratique : vous pouvez indiquer le contenu de la boite de conserve ou du flacon et enregistrer la date limite de consommation de vos aliments.

Une astuce supplémentaire : pensez à coller des repères tactiles sur votre électroménager. Cela vous permettra de faire la différence entre les différents boutons ou les niveaux de cuissons de votre four.

Les articles que nous vous conseillons :

     Éventail de pastilles de repères colorés.     
De gauche à droite : bandes de butées flexibles / pastilles de repères tactiles colorés / lecteur d’étiquettes Penny Talks.

  • Conseils N°3 : Utiliser les bons outils pendant vos préparations.

Une fois que vous avez pu choisir les bons aliments à associer, encore faut-il les avoir les bons outils et les bonnes quantités pour vous lancer dans l’élaboration de la recette.

En ce qui concerne les mesures, en dehors des traditionnelles cuillères de mesure, dans certains cas vous avez besoin de pouvoir de doser de plus grandes quantités. Choisissez alors une balance de cuisine parlante. La balance de cuisine « Vivienne » permet quant à elle de mesurer des poids jusqu’à cinq kilos mais également des liquides.

Il existe également des doseurs de liquides parlants. Pratique du fait de leur grande capacité (jusqu’à 2 litres) : ils annoncent le niveau de remplissage du récipient progressivement.

Autre astuce : Utiliser un verre doseur ou l’on a placé des repères tactiles à intervalle régulier. Puis utiliser ses doigts pour remplir le verre à la hauteur désirée.

Légumes et épices sur une planche à découper

Vous pouvez également ajouter un set antidérapant en dessous de votre planche à découper, ce qui évitera aux objets de bouger.

Il existe par exemple des revêtements antidérapant en silicone qui empêchent les objets de bouger lorsqu’ils sont poser dessus. On en trouve facilement dans le commerce vendu au mètre à bas prix.

Pour simplifier la découpe des aliments,  utiliser une mandoline coupe-légumes ou un économe. Plus pratique et facile d’utilisation qu’un couteau, ces outils ont l’avantage de réduire les risques de coupures. Il existe aussi des râpes électroniques, qui permettent de préparer des salades de carottes, céleri sans se fatiguer. Il suffit de mettre les légumes dans le réceptacle et la machine s’occupe du reste.

Pour préparer des gâteaux ou une belle chantilly. Vous aurez besoin de séparer le blanc du jaune d’œuf. Il existe des séparateurs de jaunes d’œufs : très pratique pour les non-voyants car ils n’ont pas l’aide visuelle !

Voici les produits que nous recommandons pour la préparation de vos recettes:

     Doseur de liquide parlant  Râpe automatique utilisée à une seule main.    Balance de cuisine (modèle Vivienne) noire et beige
De gauche à droite : doseur de liquide parlant / Râpe automatique / Mandoline coupe légumes / Balance de cuisine vivienne.

  • Conseils N°4 : Comment cuire et surveiller vos plats ?

Il ne reste maintenant plus qu’à cuire votre plat. Que vous ayez besoin de faire bouillir des pâtes ou de passer un plat au four, il est indispensable de respecter des règles pour préserver votre sécurité.

Sur une cuisinière, avant d’allumer un feu, pensez à placer d’abord votre casserole. Cela évitera que vous ne vous brûliez en passant votre bras au-dessus des plaques de cuisson. Pour enfourner un plat, il est préférable de porter des gants anti-chaleur et de vérifier que la porte du four soit bien complètement baissée.

Indispensable pour réussir vos plat, munissez-vous d’un minuteur parlant ou de la fonction minuterie de votre téléphone (voir notre article sur la téléphonie pour les aveugles et malvoyants).

Nos indispensables pour surveiller vos plats :

Gant de protection anti-chaleur blancs.   Minuteur et horloge parlante.
De gauche à droite : Gants de protection / Minuteur et horloge parlante


Comment réchauffer un plat lorsqu’on est déficient visuels ?

Il existe des micro-ondes parlant. Idéal pour les personnes malvoyantes ou aveugles : une voix forte et claire annonce tous les réglages. Cet appareil est doté de nombreuses fonctionnalités telles que l’horloge et le minuteur parlant, le réglage du volume et le plateau tournant. Des programmes de cuissons sont déjà programmés dans l’appareil pour être facile d’utilisation. Grâce à l’interface facile d’utilisation vous pourrez également choisir vos programmes préférés grâce aux boutons favoris.


Vidéos de présentation du micro ondes parlant.

  • Conseils N°4 : Et maintenant, à table!

Pour profiter pleinement du repas que vous venez de préparer, il existe également quelques astuces simples. Vous pouvez utiliser une vaisselle adaptée que ce soit par le contraste ou ses caractéristiques, cela vous permettra de repérer plus facilement votre nourriture.

Il existe par exemple des assiettes colorées et antidérapantes. On vous recommande de choisir de la vaisselle bleue car on retrouve difficilement cette couleur dans les ingrédients. Cela vous permettra d’identifier vos aliments dans l’assiette. Certaines assiettes ont des rebords courbés et un système de fixation pour éviter les débordement, pratique pour les personnes qui aiment saucer avec du pain à la fin du repas.

Autre astuce : vous pouvez disposez dans votre assiette les aliments de manière identique à chaque repas. Par exemple les légumes à droite, les céréales en haut à gauche et les viandes en bas à gauche. De cette manière vous serez exactement ou planter votre fourchette.

Ces quelques conseils simples vous permettront peut-être de ré-apprivoiser votre cuisine et de pouvoir, dans un cadre organisé et sécurisé, vous rendre compte que vous êtes capable de faire énormément de choses. À vous maintenant de préparer de bons plats et réunir à nouveau tous vos amis ou votre famille pour passer un bon moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *