Conférence UNADEV : Préservez votre vue !

Nous avons assisté mercredi 2 avril à la conférence – débat « Préservez votre vue ! » organisée à Strasbourg par l’Union Nationale des Aveugles et Déficients Visuels (UNADEV). Une conférence à laquelle nous avons eu la chance d’assister en avant-première puisqu’elle se déroulera dans toutes les régions de France d’avril à juillet 2014. Toutes les dates sont disponibles sur le site de l’UNADEV.

Cette conférence répond à de nombreuses questions que l’on peut se poser : Qui est l’UNADEV ? A partir de quel âge peut-on avoir des problèmes de vue ? Quels sont les pathologies et troubles oculaires liés à l’âge ? Comment détecter ces maladies / Quels sont les symptômes ? Quels sont les traitements et pourquoi les suivre rigoureusement ? Comment éviter ces maladies oculaires liées à l’âge ?
Nous allons vous faire dans cet article un bref résumé du contenu de cette conférence, mais nous vous invitons fortement à assister à cette conférence très enrichissante.

Conférence UNADEVLa conférence démarre avec une quarantaine de personnes dans la salle. D’habitude ils sont une centaine, mais une grève de la poste a entrainé un blocage des invitations papier. En guise d’introduction une petite vidéo sur les maladies oculaires liées à l’âge est projetée. Vient ensuite une petite présentation de l’Unadev.

Présentation de l’UNADEV

Elle commence par une présentation de l’association UNADEV. J’ai volontairement écrit un article à part de présentation de l’UNADEV, car certaines personnes la connaissent déjà, son périmètre d’action en faveur des aveugles et malvoyants étant très important.

Les maladies oculaires liées à l’âge

La conférence continue par une présentation du fonctionnement de l’œil et de son anatomie. L’œil est en effet composé de différentes couches. La connaissance de ces couches et des organes qui les composent (cornée, iris, pupille, cristallin, macula, nerf optique, etc.) est importante pour mieux comprendre les mécanismes de la vision et les disfonctionnements liés aux différentes maladies oculaires  pouvant survenir. Avec une meilleure connaissance de l’anatomie de l’œil, les informations données par les ophtalmologues sur la maladie ou les traitements sont ainsi plus faciles à comprendre.

S’en suit une explication détaillée des principales pathologies et troubles oculaires liés à l’âge, à savoir la Cataracte, la Dégénérescence Maculaire Liée à l’Age (DMLA), le Glaucome et la Rétinopathie Diabétique. Toutes ces pathologies ont un point commun, celui de bouleverser la vie courante des personnes qui en sont atteintes et de leurs proches. A noter que les impacts psychologiques sont importants et qu’il ne faut pas les sous-estimer. La maladie est parfois vécue comme un naufrage progressif vers la perte d’autonomie et l’isolement social. La malvoyance est donc insidieuse, et affecte lentement votre vie. Pour plus d’information sur les impacts psychologiques, nous vous invitons à lire notre article sur les impacts psychologiques de la malvoyance.

Lors de la conférence, chacun de ces problèmes oculaires est passé en revue. Sont détaillés les symptômes, les facteurs de risques, les traitements ainsi que les actions de préventions possibles.

L’article n’ayant pas pour objectif de remplacer la conférence, nous allons plutôt vous communiquer les principales informations à retenir…

Ce qu’il faut retenir de la conférence de l’UNADEV

  • Les facteurs de risquesdes maladies oculaires sont divers et variés :
    • L’âge : à partir de 50 ans, les probabilités s’accroissent rapidement. D’où l’importance de faire un contrôle annuel chez l’ophtalmologue à partir de cet âge.
    • L’hérédité : Certaines maladies oculaires ont un facteur héréditaire certain. Mais l’hérédité n’est pas systématique.
    • Le tabagisme : Arrêter le tabac est indispensable dès les premiers signes d’une pathologie.
    • L’environnement : Il est important de protéger les yeux de l’agression des UV émises par le soleil. Surtout lorsque l’exposition est extrêmement forte (à la mer et à la montagne).
    • L’alimentation : Une mauvaise alimentation peut entrainer des problèmes de vue. A titre de prévention, il convient donc de manger des aliments riches en Oméga 3  favorisant la bonne santé de vos yeux. Sont ainsi cités les poissons gras (comme le saumon, le hareng, la sardine), les légumes orange, jaunes et verts (pour leurs pigments) et les fruits (pour leurs vitamines C, E et le Zinc). Pour en savoir plus, je vous invite à lire notre article sur les 18 aliments bons pour les yeux. A noter qu’il existe des compléments alimentaires assez complets qui sont mêmes conseillés par certains ophtalmologues. Des études montrent que les compléments alimentaires peuvent pour certaines personnes être bénéfiques, et que ces comprimés ne peuvent pas faire de mal.
    • L’appartenance à une ethnie : Les personnes de couleur sont plus assujettis à être touchés par le glaucome.
    • Le diabète : Un diabète important ou très ancien peut  être la cause des maladies oculaires comme le Glaucome ou la Rétinopathie diabétique. La stabilité glycémique est essentielle pour éviter le développement des maladies.
    • Le diagnostic précoce est indispensable ! Plus tôt sera détecté la maladie, plus les traitements seront efficaces. Après 50 ans, un contrôle tous les deux ans chez l’ophtalmologue est essentiel puisqu’il permettra de détecter très tôt les éventuelles maladies oculaires. Dans le cas où vous présentez des facteurs de risque, ce contrôle est à réaliser tous les ans. Un diagnostic précoce est d’autant plus important que plusieurs maladies restent totalement invisibles et indolores pendant des années. Le Glaucome, pour ne citer que cet exemple, peut dans certains cas rendre aveugle du jour au lendemain. Les symptômes de cette maladie foudroyante (yeux rouges, forte douleur) nécessitent alors une intervention dans les heures qui suivent leur apparition. Après, les dégâts sont irrémédiables.
    • Dans le cas où il n’existe pas de traitement, ou que le traitement est inefficace, il est toujours possible de faire de la rééducation visuelle avec un orthoptiste. Cette rééducation orthoptique vise à entrainer le malvoyant à utiliser les zones saines de l’œil. Il est possible de fixer autrement, ça prend du temps et nécessite de la motivation mais c’est très efficace.
    • Un accompagnement psychologique est fortement recommandé étant donné les impacts importants des maladies oculaires sur la vie (perte d’estime de soi, etc.).
    • Il est indispensable de prendre ses traitements ophtalmologiques de façon régulière. Cela  évite l’aggravation de la maladie. Par exemple il est important de savoir que les gouttes ne font souvent effet que 24h. Et si vous ne mettez pas vos gouttes, car vous éprouvez une sensation de gêne ou de brûlure trop importante, sachez que vous pouvez vous rincer les yeux 10 minutes après avoir mis les gouttes.

En conclusion

Je tire mon chapeau à l’UNADEV pour la bonne organisation de cette conférence et l’exhaustivité de son contenu. C’est une belle occasion pour en savoir plus sur les maladies oculaires liées à l’âge. Il est bien plus simple de se faire expliquer les choses, que de se documenter tout seul sur internet.

Un temps est dédié aux questions / réponses à la fin de la conférence. L’opportunité pour poser les questions que l’on n’ose pas forcément poser à son médecin ophtalmologue ou que l’on n’a pas le temps de poser. Et même s’il n’est pas  évident de répondre au cas par cas à toutes les questions sans avoir le dossier médical et des informations précises, il en ressort toujours des informations et conseils pouvant servir à tous les participants.

Rappel : Les dates de cette conférence organisée dans toute la France d’avril à juillet sont disponibles sur le site de l’UNADEV.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *