Charles-Emmanuel Schelfhout, le peintre mal-voyant

Charles-Emmanuel Schelfhout est un ancien éditeur, journaliste, et peintre à ses heures. Depuis plus de dix ans, il est atteint d’une maladie génétique évolutive et actuellement incurable, il s’agit de la rétinite pigmentaire. Il est également atteint par le syndrôme d’Usher, qui est une perte progressive d’audition.

C’est à l’hôpital universitaire de Gand en Belgique que se trouve le centre de revalidation visuelle et de basse vision pour les personnes atteintes d’une déficience visuelle grave. Ce centre est aussi bien reconnu en Belgique qu’à l’étranger.

Et c’est ici que, Charles-Emmanuel Schelfhout expose pendant trois mois ses peintures fabuleuses sur le thème de la marine, sans pouvoir lui-même contempler le fruit de son labeur.

Rien n’est impossible :

« À tous ceux qui, comme moi sont atteints par la rétinite pigmentaire, je voudrais montrer par mes dessins qu’il est possible de percer le brouillard qui nous enveloppe. »

« À l’aide d’une vidéo-loupe, j’ai découvert le moyen de raviver ma passion pour la mer. J’ai retrouvé les quais, le vent dans les voiles, les mouettes et les pêcheurs… Je fais route au quotidien : cap sur la vie. Le toc-toc de la canne blanche ne résonne plus comme une fatalité. »

« Puisse mon expérience vous inspirer, vous qui, comme moi, n’apercevez plus le regard de ceux que vous aimez. »

Une passion au-delà d’un handicap :

Sans même pouvoir admirer ses propres œuvres, il arrive à restituer l’ensemble des détails si typiques, avec ces voiles gonflés par le vent d’est, la puissance de la mer, ses vagues et les mouettes tournoyantes.

En 2013, il parvient à obtenir le statut officiel d’Aspirant Peintre Officiel de Marine.

Sa précision du trait, le réalisme du dessin, la beauté des paysages, sa motivation et sa persévérance ne laisse pas indifférent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *